Le bokode, le remplaçant du code-barres

bokodeLe code-barres tel que nous le connaissons pourrait bien être remplacé dans un avenir relativement proche par le bokode. Des chercheurs du MIT (Massachusetts Institute of Technology) aux États-Unis, viennent de dévoiler ces codes-barres du futur qui permettent d’entreposer des milliers de fois plus d’informations que ses cousins noir et blanc sur une surface beaucoup plus réduite.

Une nouvelle façon d’étiqueter

En plus de contenir l’information retrouvée dans les codes-barres des produits habituels de consommation, la plus grande mémoire du nouvel outil permettra de servir de support à des travaux scolaires, à des jeux vidéo, ou encore à des systèmes de captation de mouvements.

Selon ses créateurs, cette nouvelle forme d’étiquette qui ne fera que 3 mm pourra également contenir l’information nutritionnelle des aliments. Ces informations pourront être lues à l’aide de l’appareil photo numérique de nos téléphones portables.

« Nous pensons que notre technologie va créer une nouvelle manière d’étiqueter »,

déclare Ankit Mohan, un des chercheurs du MIT qui a travaillé sur ce projet.

code-barre-vs-bokode

Approche inédite

Le bokode consiste en une LED, recouverte par un minuscule masque et une lentille. Les informations sont codés par la lumière émise à travers le masque. La luminosité varie en fonction de l’angle à laquelle la lumière émerge. Cette approche est complètement nouvelle, la dimension « angulaire » n’avait jamais été auparavant utilisé pour encoder des informations. En effet jusqu’à présent trois approches existaient pour communiquer des données optiquement : à travers une image ordinaire (utilisation de deux dimensions de l’espace), à des variations temporelles comme une image qui clignote ou qui bouge (utilisation de la dimension temps), ou enfin en utilisant différentes longueurs d’onde de la lumière (utilisé dans les systemes de fibres optiques pour fournir différents canaux d’informations en simultanément à travers une seule fibre).

Autre gros avantage, les bokodes sont détectés jusqu’à 4 mètres de distance (et théoriquement jusqu’à 20 mètres).

À l’heure actuelle, le prototype coûte environ 5 dollars à produire, en grande partie à cause de la LED et de la lentille. Les chercheurs pensent qu’un système complètement passif ne nécessitant aucune source d’énergie peut être produite. Ils annoncent d’ailleurs avoir un prototype qui ne coûterait que de l’ordre de 5 cents à produire.

Les codes-barres actuels ont été créés en 1970 par l’ingénieur George Laurer qui travaillait chez IBM

Voir une vidéo (en anglais) montrant le fonctionnement et les avantages du bokode

Sources : MIT news, BBC News
Photo courtesy / Media Lab Camera Culture group

Un Commentaire

  1. Pingback : Le concept du bokode expliqué | Vulgariz - vulgarisation scientifique

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).