Vaccination : le patch pourrait remplacer la seringue

Une bonne nouvelle pour tous les bélénophobes (ceux qui ont peur des aiguilles), un vaccin sous forme de patch pourrait remplacer la seringue. Testé avec succès chez la souris, ce mode de vaccination serait même plus efficace que la seringue traditionnelle selon les chercheurs américains qui publient leurs résultats dans la revue Nature Medicine1.

patch-vaccin

Ce patch, développé par l’Université Emory et la Georgia Institute of Technology d’Atlanta (Etats-Unis), contient cent aiguilles microscopiques, à peine visibles à l’œil nu. Ces micro-aiguilles ne mesurent en effet que 650 micromètres (soit 0,65 mm). Une fois le patch collé sur la peau, elles percent la couche superficielle de la peau et commencent à se dissoudre libérant ainsi le vaccin (voir ci-contre la photo montrant les étapes de la dissolution). Les auteurs précisent que ces aiguilles n’ont pas besoin de pénétrer profondément car la peau est riche en cellules immunitaires. Il faut compter entre 30 secondes et 5 minutes pour compléter la vaccination, précisent encore les auteurs.
patch-vaccin-aiguilles

Testé avec succès sur l’animal

Pour tester cette technologie les chercheurs ont chargé le patch avec le vaccin antigrippale. Un groupe de souris a reçu le vaccin de façon traditionnelle par injection intra-musculaire et un second groupe a été vacciné avec le patch et enfin un troisième groupe a reçu un patch avec des micro-aiguilles ne contenant pas de vaccin.

Un mois après, toutes les souris ont été contaminées par le virus de la grippe et toutes les souris vaccinées ont échappée à la maladie alors que les souris non-vaccinées sont toutes tombées malades. Les chercheurs ont cependant fait une autre observation très intéressante, lorsqu’ils ont attendu trois mois après la vaccination pour inoculer la grippe, les souris vaccinées avec le patch ont développé une meilleure réponse immunitaire par rapport aux souris vaccinées avec la méthode classique. Elles ont plus efficacement éliminé le virus de leurs poumons, écrivent les chercheurs dans leur article.

Nombreux avantages

D’autres essais vont être menés pour confirmer ces résultats et si tel était le cas cela signifierait la fin de la fin probable de la vaccination classique avec une seringue. Le patch présente en effet de nombreux avantages. La vaccination deviendrait alors un acte indolore et surtout banal ne nécessitant pas de formation médical. Il n’y aurait plus en outre le problèmes des aiguilles souillées à éliminer. Les auteurs imaginent d’ailleurs que les gens pourraient se vacciner eux-mêmes à domicile. En effet, les patchs sont également plus facile à conserver car le vaccin fixé dans les micro-aiguilles est lyophilisé.

La logistique serait également facilité en cas de vaccination à grande échelle lors de pandémies ou encore dans des régions qui n’ont pas d’accès facile aux matériels et personnels médicaux.

Les expériences ont été faites avec le vaccin de la grippe mais tous type de vaccination est envisageable avec ce procédé. Les auteurs espèrent pouvoir faire des essais sur l’homme d’ici deux ans2.

Notes et références

  1. Dissolving polymer microneedle patches for influenza vaccination. Sean P Sullivan, Dimitrios G Koutsonanos, Maria del Pilar Martin, Jeong Woo Lee, Vladimir Zarnitsyn, Seong-O Choi, Niren Murthy, Richard W Compans, Ioanna Skountzou & Mark R Prausnitz. Nature Medecine. doi:10.1038/nm.2182 []
  2. Crédit photos : Georgia Tech []

Un Commentaire

  1. C’est une bonne nouvelle pour tous ceux qui n’aiment pas les piqûres!!!! L’avantage est que c’est complètement indolore. Il y a d’ailleurs un article sur le même sujet que vous pourrez consulter via l’adresse: http://blog.mutuelle-assur.com/un-patch-pour-remplacer-la-seringue.aspx et qui s’intitule « Un patch pour remplacer la seringue ».

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).