La géolocalisation Google Latitude soulève de nombreuses inquiétudes

La géolocalisation Google Latitude soulève de nombreuses inquiétudesGoogle se lance dans la géolocalisation des individus connectés via son extension Google Latitude. Ce service,lancé dans vingt-sept pays, dont la France et treize autres pays de l’Union européenne, permet à ses utilisateurs de transmettre en permanence leur localisation aux personnes qu’ils auront sélectionnées (et qui possèdent un compte Gmail), grâce au positionnement sur son système de cartographie Google Maps, soit sur smartphone, soit sur ordinateur via une application sur le portail iGoogle. Par l’appui sur une touche, il sera non seulement possible de localiser vos amis, mais aussi de consulter leur statut ou de publier le vôtre. (voir la présentation vidéo de Google Latitude →)

Cette nouvelle application n’est pas sans soulever des interrogations en matière d’atteinte à la vie privée, ciblage de publicités ou encore recoupement d’informations.

Le géant de l’internet déclare avoir pris la mesure des risques et précise sur son blog officiel:

« hormis l’aspect ludique, nous reconnaissons la sensibilité de ce type de données, aussi avons nous intégré à l’application des droits de contrôle sur la vie privée (…) : non seulement vous contrôlez précisément qui a accès à votre position, mais vous décidez également quels endroits peuvent être vus »

Il sera également possible de se placer en mode « caché », le communiqué suggérant que l’on peut être localisé « aux chutes du Niagara » tout en se trouvant en réalité à Rome.

L’ONG Privacy International a pour sa part établi quelques scénarios intéressants. Par exemple, elle relate qu’un employeur peu scrupuleux pourrait fournir un téléphone de fonction à ses employés sans les prévenir que Latitude y est installé. De même, on pourrait voir fleurir des situations comme celle d’un conjoint jaloux qui installerait l’application sur le terminal mobile de sa moitié pour connaître tous ses déplacements… Des scénarios loin d’être improbables.

La possibilité de localiser une personne permettrait surtout de le cibler par des publicités qui pourraient l’intéresser.

Le service de la firme de Mountain View est déjà disponible pour les smartphones BlackBerry (avec écran couleur), Symbian (S60) et Windows Mobile (5.0 et supérieurs). Il sera prochainement compatible avec tous les appareils de type Android (Google), iPhone et iPod Touch (Apple) ou encore les téléphones compatibles avec la plate-forme Java (J2ME).

Ce type de service est déjà proposé par plusieurs sociétés comme l’italien Securitalia, les américains Yahoo! (FireEagle) et Loopt ou Where.com sur iPhone 3G, BlackBerry ou Windows mobile (avec le concours d’opérateurs de téléphonie comme l’américain Verizon Wireless ou le britannique Vodafone). Le principe de géolocalisation est identique pour tous, et fonctionne soit grâce au réseau GPS, au réseau de téléphonie mobile (triangulation cellulaire des stations-relais) ou encore via un réseau Wi-Fi (proximité de hot-spot).

Source: Silicon.fr, Lemonde.fr

Un Commentaire

  1. Pingback : Présentation vidéo de Google Latitude

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).