Le marketing des tests ADN sur internet

La concurrence fait rage sur le marché des tests ADN sur internet, ces tests qui dressent votre votre profil génétique et évaluent vos risques de souffrir de telle ou telle maladie. Une jeune entreprise californienne propose sur internet depuis quelques jours un test ADN qu’elle présente comme le plus fiable et le moins cher (environ 250 dollars).

test-genetique-23andme

Pathway Genomics effectue les tests dans son propre laboratoire situé à San Diego, dans le sud de la Californie. Homologués par les autorités locales et fédérales, ces tests sont demandés par des personnes cherchant à dépister par exemple leurs risques de diabète ou de maladie d’Alzheimer.

Contacté par l’AFP, Jim Plantee, le fondateur et PDG de l’entreprise, a assuré que le site de la société pathway.com avait déjà reçu un « niveau élevé » de commandes d’Europe, d’Amérique latine et du Moyen-Orient.

L’équipe d’experts scientifiques de Pathway Genomics est dirigée par David Becker, qui a identifié en 2008 des gènes semblant révéler une prédisposition à la maladie d’Alzheimer.

Une autre entreprise, 23andMe, co-dirigée par Anne Wojcicki, l’épouse du co-fondateur de Google Sergey Brin, s’était déjà lancée sur ce marché en 2006 avec un kit à 999 dollars, dont le prix a été réduit à 399 dollars l’an dernier. 23andMe a lancé une nouvelle offensive avec un « offre spéciale » à 99 dollars.

Au même moment, une troisième, deCODEme, proposait le service tout compris (recherche de maladies génétique, de paternité etc.) à 985 dollars sur son site internet.

Pour tout savoir sur son patrimoine génétique, il suffit d’acheter sur internet un kit de collecte de salive et de le renvoyer par courrier au laboratoire pour analyse. Quelques semaines plus tard, les résultats sont envoyés directement au client.

Inquiétude grandissante des autorités

Cette vente directe de tests ADN commence à inquiéter l’administration américaine, certains responsables souhaitant que ces analyses soient strictement contrôlées afin de s’assurer de la fiabilité des résultats et de leur usage. Un appel avait été lancé dans le même sens quelques semaines auparavant en Grande Bretagne.

Des assureurs, par exemple, pourraient refuser de couvrir des personnes qui présentent des risques génétiques de telle ou telle maladie.

A lire également également sur ce sujet : Marketing, tests génétiques et cancers

Source : AFP

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).