ADN contorsionniste

nanotechnologiesDes chercheurs ont trouvé le moyen que des brins d’ADN se tordent pour donner des formes diverses, ce qui pourrait un jour servir à fabriquer des systèmes nanométriques pour apporter des médicaments à l’organisme, former des tissus ou étudier des exemplaires de protéines. Leur découverte offre aux nanotechnologies la possibilité de construire des objets à courbure continue.

Hendrik Dietz et ses collègues décrivent dans le dernier numéro de Science (référence article 1 ci-dessous) comment faire à l’échelle du nanomètre des objets courbes tels que les roues, les arches, les hameçons. Ils ont conçu des faisceaux d’hélices à ADN disposés en nids d’abeille. Certaines de ces hélices ont des paires de bases supplémentaires tandis que d’autres en ont moins, ce qui crée des tensions dans l’ensemble utiles pour assembler les faisceaux en objets courbes.

En utilisant cette méthode les chercheurs ont réussi à maîtriser la direction et le degré de courbure, allant même jusqu’à replier des molécules avec des angles très fermés. Les auteurs ont pu combiner différents éléments incurvés de façon à construire des formes complexes comme des boules ou des roues dentées.

Yan Liu et Hao Yan reviennent sur ce travail dans un article Perspective associé (référence article 2 ci-dessous).


Références :
Article 1 : Folding DNA into Twisted and Curved Nanoscale Shapes
Auteurs : Hendrik Dietz, Shawn M. Douglas, William M. Shih
Journal de publication : Science
DOI : 10.1126/science.1174251

Article 2 : Designer Curvature
Auteurs : Y. Liu et H. Yan
Journal de publication : Science
DOI: 10.1126/science.1178328

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).