Des nanoparticules d’or pour mieux délivrer les médicaments

Des nanoparticules d'or pour mieux délivrer les médicaments Les chercheurs du MIT (Massachusetts Institute of Technology, Etats-Unis) ont mis au point des nanostructures qui permettent une meilleure distribution des médicaments dans l’organisme, un système qui pourrait permettre de mieux lutter contre une maladie comme le cancer. Leur découverte est publiée dans le journal scientifique ACS Nano

Selon les chercheurs, cet type de nanostructure, faites de nanoparticules d’or, pourrait permettre de mieux lutter contre des maladies qui qui nécessitent la prise de plusieurs médicaments. Il existe déjà des appareils qui permettent de distribuer deux médicaments dans l’organisme mais il n’existait pas de système qui permettre de minuter la distribution de l’extérieur.

Cette nouvelle structure faite de nanoparticules d’or (des particules qui ont une taille de l’ordre du nanomètre soit un milliard de fois plus petit qu’un mètre) se dissout lorsqu’elle est exposée à la lumière infrarouge relâchant ainsi le médicament accroché a sa surface. Des nanoparticules de formes différentes « fondent » à des longueurs d’onde différentes. Les chercheurs ont ainsi mis au point deux formes de nanoparticules d’or, appelées nanocapsule et nanobone, qui fondent respectivement à une longueur d’onde de 800 et 1100 nm.

En contrôlant la longueur d’onde de la lumière infrarouge on peut choisir le moment auquel le médicament va être relâché dans l’organisme.

explique Andy Wijaya qui a dirigé cette étude.

L'image de haut montre un mélange de nanoparticules d'or. Les particules allongées sont appelées nanobones et les nanoparticules plus petites sont appelées nanocapsules. En bas a gauche, les nanocapsules exposées exposées à une longueur d'onde infrarouge de 800nm fondent et relâchent leur contenu, les nanobones restent intactes. En bas a droite, les nanobones exposées exposées à une longueur d'onde infrarouge de 1100nm fondent et relâchent leur contenu, les nanocapsules restent intactes.

L'image de haut montre un mélange de nanoparticules d'or. Les particules allongées sont appelées nanobones et les nanoparticules plus petites sont appelées nanocapsules. En bas a gauche, les nanocapsules exposées exposées à une longueur d'onde infrarouge de 800nm fondent et relâchent leur contenu, les nanobones restent intactes. En bas a droite, les nanobones exposées exposées à une longueur d'onde infrarouge de 1100nm fondent et relâchent leur contenu, les nanocapsules restent intactes.

En théorie quatre formes de particules sont réalisables permettant ainsi de délivrer quatre médicaments différents dans l’organisme.

Source: BBC Science, MIT news

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).