Un nouveaux cas de foetus parasite

En Arabie Saoudite, une enfant de un an, examinée par les médecins, a été diagnostiquée comme « enceinte ». Il s’agit en fait d’un cas de foetus parasite, une anomalie de grossesse gémellaire dans laquelle le deuxième foetus grandit à l’intérieur d’un premier foetus et passe inaperçu.

Ce phénomène est extrêmement rare (1 grossesse sur 500 000) est connu sous le terme de « fœtus parasite » ou « fœtus in fœtu« .

Il se produit donc lorsqu’il y inclusion d’un fœtus (fœtus parasite) à l’intérieur d’un autre fœtus (autosite ou fœtus hôte). Il s’agit le plus souvent d’un seul fœtus parasite mais plusieurs fœtus parasites ont déjà été observés.
Ce type d’anomalie se présente comme une masse, le plus souvent intra-abdominale, rétropéritonéale vascularisée par l’aorte du fœtus hôte. La localisation peut être aussi pelvienne, intracranienne, caudale…
C’est une masse peut mesurer jusqu’à 25 cm et on peut parfois reconnaître certains organes.
Elle est diagnostiqué par échographie mais la découverte est parfois plus tardive, à la naissance ou beaucoup plus tard dans la vie ou lors d’une autopsie.
Elle se retire par intervention chirurgicale souvent sans complications.

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).