Le secret de Spider-Man dévoilé

spiderman_3Une équipe de chercheurs allemands du Max Planck Institute de Tubingen (Allemagne) a découvert un mécanisme jusque la inconnu qui permet aux mygales de grimper une paroi vitrée verticale. Les mygales sont ainsi capables de sécréter de la soie au bout de leur pattes.

Jusqu’à présent, deux mécanismes permettant aux araignées d’adhérer aux parois étaient connus; les griffes et des poils microscopiques. Stanislav Gorb et son équipe ont donc été surpris de constater que accrochée à une paroi de verre, la mygale zébrée du Costa Rica (Aphonopelma seemanni), l’espèce étudiée, (voir photo ci-dessous) laissait derrière elle des empreintes qui se sont révélées être de la soie.

Vue antérieure d'une mygale femelle zèbrée du Costa Rica (Aphonopelma seemanni). La barre représente 5mm

Vue antérieure d'une mygale femelle zèbrée du Costa Rica (Aphonopelma seemanni). La barre représente 5mm

Les mygales disposeraient donc au bout de leurs pattes de structures semblables à des filières (organe qui permet la sécrétion de soie). Les chercheurs ont encore observés que la mygale utilise ses griffes pour l’ascension et fabrique la soi lors des descentes pour éviter de glisser.

Source: Nature

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).