abeille_

Les abeilles aussi ont une personnalité

Une recherche sur le comportement de certaines abeilles pourrait bien aider les chercheurs à comprendre la génétique complexe qui sous-tend nos désirs à chercher de nouvelles expériences.

Des chercheurs américains ont examiné le comportement et les gènes qui sont exprimés dans le cerveau des abeilles spécialisées dans la quête de nouvelles ressources alimentaires. Tout d’abord, ils ont découvert que seules quelques abeilles participent à ces efforts de recherche. Quand une colonie d’abeilles devient trop grande pour être abritée dans la ruche, les abeilles se divisent et le nouvel essaim doit trouver un nouvel abri. Durant ce moment de crise, quelques abeilles intrépides (moins de 5% de l’essaim) se mettent en quête d’une nouvelle ruche. Ces éclaireuses, sont en moyenne 3,4 fois plus susceptibles de partir à la recherche de nouvelles sources de nourriture. L’étude fait l’objet d’une publication dans la revue Science1

Dans un grand enclos extérieur sous surveillance, les chercheurs ont disposé divers mets dont se repaissent les abeilles et observé celles qui décidaient de sortir pour aller explorer leur environnement. Les abeilles exploratrices présentent des différences spectaculaires dans l’expression de certains gènes dans le cerveau des aventurières par rapport aux casanières.

Ces gènes codent principalement pour des catécholamines (glutamate et GABA) associées aux circuits de récompense et de motivation chez les vertébrés. En traitant certains insectes avec des molécules similaires (de l’octopamine et du glutamate), les chercheurs ont pu augmenter leur comportement explorateur.

« Selon nos résultats, il existe des parallèles entre la recherche de la nouveauté chez les humains et les autres vertébrés et les insectes »

interprète Gene Robinson, responsable de l’étude.

« Cela suggère également que les insectes, les humains et d’autres animaux ont fait usage de la même boîte à outils génétique dans l’évolution du comportement »

conclut-il.

Notes et références

  1. Molecular Determinants of Scouting Behavior in Honey Bees. Zhengzheng S. Liang, Trang Nguyen, Heather R. Mattila, Sandra L. Rodriguez-Zas, Thomas D. Seeley, Gene E. Robinson. Science. []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).