Les gros dinosaures du Jurassique avaient le sang chaud

La régulation thermique des dinosaures non aviaires est sujette à débat. Selon une récente étude publiée dans la revue Science1, les énormes sauropodes du Jurassique avaient une température corporelle semblable à celles des mammifères ou des oiseaux modernes. Les chercheurs sont arrivés à cette conclusion grâce à des analyses ont été effectuées sur des dents fossiles de ces animaux.

Illustration Alin Bénéteau

Comme la température interne augmente souvent avec la taille du corps, cette découverte suggère que les sauropodes possédaient aussi des systèmes particuliers pour se refroidir. Les auteurs notent que ce serait aussi le cas s’ils étaient à sang froid.

Les chercheurs ont analysé l’émail de dents fossiles de plusieurs espèces de sauropodes trouvées en Tanzanie et aux États-Unis. Plus précisément, ils ont étudié l’abondance des liens entre certains isotopes du carbone et de l’oxygène dans un minéral appelé apatite, celle-ci variant avec la température régnant lors de la formation de l’émail. Les chercheurs ont déterminé que les sauropodes avaient une température corporelle de 36 à 38°C.

Ce niveau de température relativement bas comparé à ce que l’on attendrait pour des animaux de cette taille suggère que ces grands animaux évitaient la surchauffe en ralentissant leur métabolisme ou en ayant développé des adaptations leur permettant de dissiper leur chaleur.

Les analyses chimiques de l'émail des dents de Camarasaurus (encart) et Brachiosaurus suggèrent que ces immenses créatures avaient une température corporelle semblable aux mammifères.

Les analyses chimiques de l'émail des dents de Camarasaurus (encart) et Brachiosaurus suggèrent que ces immenses créatures avaient une température corporelle semblable aux mammifères.

Les sauropodes

Ces dinosaures sont caractérisés par une grande taille, un cou et une queue allongés, une posture quadrupède et un régime herbivore. Ce sont les plus grands de tous les dinosaures et les plus gros animaux terrestres qui aient jamais existé.
Le Supersaurus, le plus long, pouvait mesurer jusqu’à 40 mètres. La taille du Sauroposeidon, qui avait la plus haute stature, atteignait 18 mètres. Selon certains chercheurs, le Bruhathkayosaurus était un titanosaure, qui pourrait avoir pesé entre 175 et 220 tonnes.
Ces géants vécurent entre le Jurassique moyen (il y a 170 millions d’années) et le Crétacé supérieur (il y a 100 millions d’années) et remplacèrent les prosauropodes sur l’ensemble de la planète.

Notes et références

  1. Robert A. Eagle, Thomas Tütken, Taylor S. Martin, Aradhna K. Tripati, Henry C. Fricke, Melissa Connely, Richard L. Cifelli, John M. Eiler. Dinosaur Body Temperatures Determined from Isotopic (13C-18O) Ordering in Fossil Biominerals. Science. []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).