chocolat_fresque_maya

Les Mayas utilisaient aussi le chocolat comme une épice

Les archéologues savaient de longue date que les Mayas transformaient les fèves de cacao pour en faire un breuvage chocolaté, une boisson réservée alors à l’élite. Selon de nouvelles découvertes par des archéologues mexicains, les Mayas utilisaient aussi le chocolat comme une épice.

Les archéologues sont arrivés à cette conclusion grâce à la découverte de traces de chocolat sur une assiette vieille de 2 500 ans retrouvée dans la péninsule du Yucatan, au sud-est du Mexique en 2001. Des traces de chocolat avaient déjà été découvertes dans un tasse mais c’est la première fois qu’un résidu de chocolat aussi ancien est découvert dans un plat.

Les historiens ont longtemps pensé que les fèves et cosses de cacao étaient utilisées dans les cultures pré-hispaniques en tant que breuvage pour les élites. Cette boisson aurait été réalisée en écrasant les fèves, puis en mélangeant avec des liquides ou en fermentant la pulpe entourant les fèves dans les cosses. Cette nouvelle découverte permet d’en connaitre un peu plus sur l’usage du chocolat dans l’ancien Mexique.

Des traces de substances chimiques considérées comme des « marqueurs » du chocolat ont été retrouvées sur des fragments d’assiettes découverts sur le site archéologique de Paso del Macho à Yucatan en 2001. La trouvaille suggère ainsi qu’il y existerait d’anciennes racines aux mets traditionnels mangés de nos jours au Mexique, comme la sauce à base de chocolat, souvent servie avec les plats.

« C’est la première fois que cela a été trouvé sur un plat utilisé pour servir de la nourriture »,

confirme l’archéologue Tomas Gallareta.

Les fragments ont été analysés aux Etats-Unis, au Millsaps College de Jackson dans le Mississippi. Les tests ont révélé un ratio de composés à base de théobromine et de caféine, ce qui est une indication très forte d’usage de cacao.

John Henderson, professeur d’anthropologie à la Cornell University, qui n’a pas participé à l’étude mais est expert du chocolat ancien, déclare ainsi :

« Ce sont certainement des résultats intéressants mais la présence des résidus de cacao sur les assiettes est encore plus intéressante… la chose importante est que c’était sur un récipient plat de service, et ainsi présenté ou servi d’une autre manière qu’en breuvage. En déduire que le cacao était utilisé dans une sauce est probablement correcte, mais on peut imaginer d’autres possibilités, telle l’addition à une boisson (à base de cacao ou autre), le condiment ou la garniture ».

Les fragments d’assiettes datent d’environ 500 ans avant J.C. et ont donc aux alentours de 2 500 ans. Des traces de chocolat plus anciennes, datant de 3 500 ans, ont été trouvées à Mexico. Elles ont été découvertes sur des récipients à boisson dans des excavations des sites de la culture Olmec, à l’ouest du Yucatan, et d’autres sites au sud, à Chiapas.

Un Commentaire

  1. Ces gens comme n’importe quels autres auront fait des essais culinaires avec tout ce que leurs sols produisent,
    il suffit qu’une mère de famille n’ait plus que de la dinde et 3-4 épices sous la main avec un restant de cacao pour qu’elle se dise ; pas encore ces mêmes épices ; j’ajoute un peu de choco ça ne eut pas être mauvais !
    la recette de la dinde nappée de sauce au chocolat est une très vieille recette aztèque,
    la dinde au cocolat n’est pas le seul animal qu’ils consomaient nappé de sauce chocolat ….

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).